image2

Le kit du zéro déchet en vadrouille !

Être zéro déchet chez soi, c’est une chose, mais gare aux pièges lors des sorties. Pailles, serviettes, sacs et autres déchets jetables peuvent vite s’accumuler dès que l’on sort se promener ! Rassurez-vous, j’ai quelques conseils à vous donner pour être prêt(e) en toute circonstance. 

Savoir anticiper, et dire non

Et oui, savoir dire « non merci » est votre plus belle arme contre les déchets inutiles, encore faut-il que vous aillez le choix. Facile de refuser un sac, mais qu’en est-il des déchets « forcés ». Cures-dents, pailles, cuillères en plastique pour les glaces, emballage pour le sandwich de la boulangère…les commerçants ont tellement leurs petites habitudes qu’ils ne se posent même plus la question de savoir s’il y a vraiment un besoin.

  • Au restaurant : vous pouvez préciser que vous ne désirez pas de paille dans votre verre, pas de serviette jetable et pas de cure dent avec les olives par exemple
  • Chez le glacier : prenez plutôt un cône, et précisez que vous ne désirez ni serviette, ni cuillère (qui a besoin d’une cuillère pour manger un cône !)
  • Quand vous achetez quelque chose : refusez simplement le sac qui vous est offert, vous n’en avez pas besoin. 

Refuser quelque chose n’a rien d’impoli, mais bien sûr, faites-le avec délicatesse. Les gens ne sont pas supposés savoir que vous êtes zéro déchet, ils font simplement leur travail comme on leur à demandé de le faire. Soyons tolérants mes petits colibris !

Être préparée : le kit du zéro déchet de sortie

Afin de parer à toute éventualité, une seule solution, l’organisation. Voilà pourquoi j’ai toujours sur moi ma petite trousse 100% zéro déchet ! Elle contient : 

  • Un sac en tissus : type tote bag ou sac pliable en tissus
  • Un sachet pour le vrac : oui, au cas où je passe un peu trop prêt de chez Osez Osez Fine et ses chocolats en vrac
  • Une cuillère/ paille en inox : oui, j’ai des couverts hybrides, photo à l’appuie. C’est aussi pratique pour boire un cocktail que pour refuser une cuillère en plastique ! Je l’ai trouvée chez Nature & Découverte, mais sinon, une cuillère et une paille en inox feront très bien l’affaire ! 
  • Une serviette en tissu : quand je vais au restaurant ou prendre un café.
  • Un mouchoir en tissu : parce que bah…fuck le pollen. (C’est dit) 
  • Une gourde : en plastique certes, mais sans BPA et fabriquée en France. Je suis un peu déçue de ma Gobi cela dit, elle fuit et se salie assez rapidement, avec du recul j’aurais dû investir dans une gourde en Inox type Qwetch je pense. 
  • Un snack : et oui, parce qu’avoir quelques oléagineux (souvent des amandes) dans son sac c’est bien pratique quand on a faim et qu’il n’y a qu’un distributeur d’huile de palme de friandises à côté. Au passage, je vous parlais de l’importance des snacks dans cet article

Ce kit, c’est cette petite trousse qui vous sauvera de la poubelle en toute circonstances ! Alors bien sûre, il y’aura des ratés. Vous aurez beau être préparés, la boulangère mettra votre sandwich dans son papier pour ensuite de mettre dans votre sac en tissus (véridique, et totalement absurde j’en conviens…) ou le fromager vous mettra votre fromage à la coupe dans un papier avant de le mettre dans votre tupperware (encore une fois, c’est l’expérience qui parle), mais n’abandonnez pas. Petit à petit, vous apprendrez à mieux anticiper, à mieux vous expliquer et même à justifier votre démarche pour éduquer le commerçant à ces gestes. Un déchet n’est pas un drame. Apprenez à relativiser et sachez apprendre de vos erreurs et relâcher la pression de temps en temps.

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *